Archives quotidiennes :

Atelier Du Cran par Écrans (suite)

L’atelier a commencé avec l’idée de faire vivre la manifestation du « Printemps des Poètes 2020″, d’une façon adaptée aux circonstances…  jusqu’à proposer à chacun d’inventer son vaccin anti-virus.

Au labo des mots, les fouilleurs d’imaginaire poursuivent leur recherche.

 

Voici les textes reçus ce matin, de deux Catherine (s)  :

 

Les enfants et les oiseaux

 

Il était une fois …..

Il y a très très longtemps …..

Un mal étrange et inconnu sévissait

 

La plupart des parents étaient fatigués, certains ne jouaient plus avec

leurs enfants, d’autres ne riaient plus, d’autres encore ne vaquaient plus

à leurs activités habituelles.

Bizarrement ce mal semblait épargner les enfants et surtout les oiseaux,

qui n’avaient jamais chanté aussi bien.

Pâques approchait.

Les enfants, craignant de ne pas trouver de chocolats cachés dans les

jardins, se réunirent.

Clochette se rassurait à l’idée que sa maman la mettrait sous cloche, s’il

advenait que le mal empire ;

Charlie crânait car son papa dirigeait la chocolaterie ;

La famille de Cagnotte envisageait de s’exiler au bout du monde grâce à

sa fortune ;

Chez les Bismuth, pharmaciens de père en fils, on comptait sur le Professeur Merlin, cousin du neveu de la grande tante, pour trouver un nouveau remède ;

Carotte avait compris que le potager, unique fortune de sa famille, les

sauverait de la famine ;

Baba se désolait car son père, pâtissier de son état, ne fabriquait plus de gâteaux et encore moins d’oeufs en chocolat.

Les semaines passaient, sans qu’aucune amélioration ne se dessine !!

Bien au contraire :

La famille de Clochette avait perdu tout son éclat ;

Le papa de Charlie avait dû fermer la chocolaterie, faute d’ouvriers ;

La bourse s’étant effondrée, la richesse de la famille Cagnotte s’était

envolée ;

Le professeur Merlin ayant succombé au virus, l’état de santé des

Bismuth était inquiétant ;

Carotte trouvait la vie difficile car elle n’aimait pas tellement les légumes – surtout sans pain et sans chocolat au goûter - ;

Baba espérait que le roi trouverait une solution rapidement, faute de quoi

la pâtisserie baisserait définitivement le rideau.

Les enfants décidèrent de consulter les oiseaux, qui continuaient à voler et à chanter à tue-tête.

À l’issue de ce congrès exceptionnel, Colibri, le délégué officiel des oiseaux, dont le frère vivait en Amazonie et avait beaucoup appris des Indigènes, délivra ses conseils.

La famille de Clochette, qui s’oxygénait davantage et faisait beaucoup

d’exercice, retrouva son éclat ;

La chocolaterie fonctionnait à plein régime, car le papa de Charlie veillait

mieux au soin de ses ouvriers ;

La famille de Cagnotte avait oublié ses déboires financiers et consacrait

son ingéniosité à aider le village ;

Les Bismuth, grâce aux archives scientifiques du professeur Merlin et forts des conseils du frère de Colibri, concoctaient des remèdes miracle ;

Il fallut agrandir sensiblement le potager de Carotte, la consommation de

légumes ayant plus que doublé.

Suivant les conseils de Colibri, chacun fit sa part et, peu à peu, la joie de

vivre et la santé revinrent.

Mais il fallut du temps – et Pâques était passé.

L’année suivante, Baba put organiser une chasse aux

œufs géante où furent conviés tous les villageois, les enfants et les

oiseaux.

Catherine Duminil

=========================================================================================================

Maman, les mots sont des clés

Les mots sont des clés

Ouvrant fermant

Les cellules

Dans la prison de soi

Les mots sont deux portes de grange

Sur le mur blanc

S’y engouffre en courant

Le troupeau laineux des phrases

D’où Il ressort flageolant

Comme après une bagarre

Je le regarde s’égailler

Les mots sont des portes de cuisine

Par où se goûte l’être humain

Les mots sont des bouches

De partout les mots se boivent

Comme du thé russe ou du whisky

Maman les mots sont des cristaux de larmes

Nuage rose barbe à papa

Au trou de la serrure en forme de bouche

Un mot comme le ciel

où des ballons ont aussi des noms

Catherine Weber

=======================================================================================================

En prime, ce scoop en exclusivité :

Vaccin anti-découragement

concocté dans le repère du Bord du Bois

à l’insu des media

Le principe de la vaccination consistant à inoculer les germes d’une certaine maladie pour susciter les défenses de l’organisme, VOICI LE VACCIN ANTI-DÉCOURAGEMENT

à inoculer en plusieurs prises, grâce au piratage du Labo de l’Info Faux :

- Hautes doses de passivité

- Infos angoissantes en continu génétiquement modifiées

- Pelletées de contradictions

- Prêt à penser cultivé hors sol

- Fermeture d’esprit

- Gavage en tous genres

-

Excipients : envie, jalousie, comparaison ; surcharge le corps – négligence de l’esprit ; cultivez le tout-fait et coupez la main ;

effets secondaires souhaités : choc, éveil, ouverture d’yeux, éblouissement, retour aux sources, créativité, liberté.

Adeline Gouarné