Archives quotidiennes :

Du cran par écran (étape 3) : nouveau vaccin anti-virus

Isabelle m’envoie la recette de ce vaccin sorti de son laboratoire empli de fioles de fantaisie, d’humour… et de courage. C’est à la portée de tous, à condition d’y mettre de hautes doses de (bonne) volonté:

À Petit Quevilly, le 5 avril 2020

GRAND MÉNAGE INTÉRIEUR

Boussole intérieure
Étoile du Nord
Toujours garder le cap
Une bonne fois pour toutes
Imprimer dans mon coeur
Une formule qui décape !
Depuis la nuit des temps
L’homme rêve au Printemps,
Fidèle.
Un rayon de soleil,
Une fleur qui s’éveille,
Les oiseaux qui gazouillent…
 Espoir !
Fouillons dans nos mémoires
Et secouons la poussière
Hors de nos tanières !
Cherchons à l’intérieur
La réponse à nos peurs
Faisons le grand ménage
Chassons les idées noires
De bougies parfumées
Astiquons nos souvenirs
Surtout ceux qui font rire
Balayons préjugés
Idées prédigérées
Avec curiosité

Éclairons avec joie
D’un zeste d’humour frais
Nos petites cellules
À la si grise mine
Faisons le tri
Chassons les vieux soucis
Laissons entrer enfin
La lumière du soleil
Dégageons au grand jour
La source bien cachée
Sous nos vieux réflexes
Sur-conditionnés
Et ouvrons la fenêtre
À l’enfant qui sourit :
Chantons-lui une comptine
Berçons-le de grands rêves !
Donnons-lui pour toujours
simplement par amour,
L’immense envie
D’embrasser la vie.
Isabelle Lucas

Du cran par écran (suite)

Je reçois hier ce texte en forme de coup de poing, qui rejoint mon point de vue sur la corrélation entre le virus Covid et la maladie chronique de notre civilisation. Le règne de la médiocrité y est dénoncé, évoquant la fameuse caricature de Mère Geneviève Gallois, dont la légende me ravit :

« Médiocrité, Reine du Monde, protège-nous des courants d’air de bonté qui passent quelquefois sur les hommes ! »  1917.

Voici le texte courageux de ma correspondante, qui est allée fouiller dans le dictionnaire pour dénicher des définitions du courage !

Jusqu’à ce foutu Covid,

« Penser ce qu’on dit »

Et « Carpe Diem »

M’accompagnaient

Chaque jour de ma vie.

Mais qu’en est-il aujourd’hui ?

Faut-il faire preuve

De courage

Pour continuer à vivre

Selon ces  adages  ?

Pour répondre à cette question,

Commençons par nous accorder

Sur sa définition.

Le courage

A- t-il la même signification

Selon son éducation ?

Le courage

Est-il essence ?

Est-il fiction ?

Comment répondre

À ces nombreuses

Interrogations ?

Le courage

Change de visage

Selon les situations !

Pour ma part,

Toujours fidèle à ma morale dans mes actes,

Je suis identifiée, cataloguée :

« Femme de courage ».

Mais face à la maladie

Devant la Souffrance et le Danger,

Saurais-je faire preuve de force d’âme ?

Oui ! sans en douter,

Car cela m’est déjà arrivé !

Chahutée par la vie,

Tout d’abord séparée d’Êtres aimés,

Puis licenciée et enfin dé-pacsée,

La vie ne m’a pas épargnée.

Mais de l’endurance ainsi acquise,

Mon courage est né !

Et devant le risque

De me faire remercier,

Aurais-je aussi

Le courage de défendre mes idées ?

La réponse est : Oui !

- Sans aucune ambiguïté -

 Bravoure ? Témérité ?

Cran ou Vaillance ?

Ou tout simplement  cette Intrépidité ?

Peu importe comment vous le qualifierez,

Mon courage est là !

- À jamais -

Aujourd’hui la situation est compliquée.

Mes idées bafouées, même pas écoutées,

Pourraient me donner l’envie de tout plaquer.

Mais, fort heureusement pour moi,

Couplé à ma persévérance immaculée,

Mon courage reste inaltéré.

Il prend ici le nom de : « Courage d’Esprit »,

Il me permet de garder une attitude réfléchie,

De soutenir, en toute circonstance,

Mes idées hardies et bienveillantes.

 
CommunautéVoir tout
Icon of invite friends to like the page
Invitez vos amis à aimer cette Page
Highlights info row image
114 personnes aiment ça
Highlights info row image
123 personnes suivent ce lieu
Transparence de la PageVoir plus
Facebook vous montre des informations pour vous aider à mieux comprendre le but de cette Page. Découvrez les actions des personnes qui gèrent et publient du contenu.
Page créée – 26 juillet 2016
Pages connexes

« Ils partagent entre eux mes habits
et tirent au sort mon vêtement. » Ps 21 (22), 19-20

Geneviève Gallois illustre ce passage de la Passion dans une des eaux-fortes de son Via Crucis « Après qu’ils l’eurent crucifié,ils divisèrent ses vêtements, les tirant au sort : afin que soit accompli ce qui est dit par le prophète disant : diviserunt sibi vestimenta mea et super vestem meam miserunt sortem. »

Afficher la suite

Commentaires
Adeline Gouarne
Votre commentaire…

« Je suis la résurrection et la vie » (Jn 11, 1-45)

Dessin de Geneviève Gallois, avec une inscription : »Création d’Adam/Résurrection de Lazare » et gravure qui pourrait illustrer la résurrection de Lazare ou des morts…

Les deux sont conservés dans l’abbaye de Limon.

Afficher la suite

Commentaires
Adeline Gouarne
Votre commentaire…

L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. »

Luc 1, 28-30

Commentaires
Adeline Gouarne
Votre commentaire…

« Moi, je suis la lumière du monde, dit le Seigneur.
Celui qui me suit aura la lumière de la vie. »

Geneviève Gallois a réalisé plusieurs gravures pour cet épisode biblique de Jésus guérissant l’aveugle né. Rien de plus important pour un peintre que la vue ! Sa dernière composition est la plus énergique et originale. On ne voit pas le Christ car il est le spectateur. Mais il est présent, discrètement dans le dessin préparatoire le bâton de l’aveugle se posant sur ses genoux. G

Afficher la suite

Commentaires
Adeline Gouarne
Votre commentaire…

Projet de sauvegarde d’un dessin de Marcelle Gallois, du début du XXème siècle : « Scène de rue »

« Scène de rue » est un projet de décoration au crayon gras, encre de Chine, aquarelle et gouache, sur papier, probablement pour un escalier à Montpellier, composé de 32 personnages. Il fait partie de nos priorités actuelles. Il est typique de la première période de Marcelle/Geneviève Gallois. Elle est alors une jeune artiste prometteuse qui expose au Salon des humoristes entre 1

Afficher la suite

Commentaires
Adeline Gouarne
Votre commentaire…

Traverses 3
Dessin de Marcelle Gallois, « Médiocrité reine du monde », réalisé avant son entrée au monastère rue Monsieur en 1917, conservé à l’abbaye Notre Dame de Fidélité à Jouques, sous-titré :
« Médiocrité, reine du monde, protégez-nous contre les courants d’air de bonté qui passent quelquefois sur le monde. Tassez nos cœurs afin que rien n’y remue. Préservez-nous de la vérité. Ainsi soit-il »

Afficher la suite