Quand la page redevient blanche…

Après la marée rose de la rentrée et des deux week-ends de portes ouvertes, la page redevient blanche, comme une plage découverte quand la mer se retire,page blanche

laissant çà et là des flaques où se reflète la lumière…

Ainsi, les bons souvenirs laissés par le passage duchampien de Patrice Quéréel, l’énergie libérée par cette pensée tendue vers le nouveau, vers l’insolite, brillent pour soutenir l’élan sans lequel on renoncerait à prendre de nouveaux sentiers non battus.

La page blanche contient toute l’énergie de l’oeuvre à venir, dit un maître calligraphe chinois. À nous de la sculpter pour lui donner de nouvelles formes !