EXPOSITION GRAND ÉCART À L’HÔTEL DE VILLE DE ROUEN

corps tendus

VERNISSAGE DANSANT ET CHANTANT À 18H30 LE MERCREDI 7 MAI 2014

Sur le thème de la DANSE, la Page Blanche propose, jusqu’au 19 mai, un grand écart des corps tendus dans un effort de liberté, comme dans cette toile de Marie-Antoinette Girard.

Danse des pinceaux et des mots,

Danser avec le dense,

Tenter la vie intense du tango,

Tanguer d’un continent à l’autre aux rythmes du marché africain Africabôm,

En suivant les danses calligraphiques de notre invitée Yawei Xi-Salacroup,

Accepter de perdre pied

Pour retrouver le bonheur de l’équilibre…

C’est notre propos dans cette exposition qui réunit:

Agnès Dévé, Marie-Antoinette Girard ,

Adeline Gouarné, Karine Lemoine,

Véronique Maupas, Patrice Quéréel,

Evelyne Pélerin-Ngo Maa, Joëlle Poitral.

 

 

 

 

 

Perdre pied

Une réflexion au sujet de « EXPOSITION GRAND ÉCART À L’HÔTEL DE VILLE DE ROUEN »

  1. Karine Lemoine

    Nous nous souviendrons longtemps des chants de la chorale d’Evelyne, des sons des tam-tams de Joseph et sa bande, des danses remarquées de Cuatro Tango, des merveilleux discours d’Evelyne et Adeline, de la présence du maire qui a esquissé quelques pas de danse, de Patrice Quéréel qui est passé derrière ce même maire et qui n’a pas hésité a l’affubler d’oreilles de lapin ! Je n’avais jamais connu un vernissage comme celui-ci. Ensuite tout le monde a commencé à se déplacer dans la Salle Richelieu sous l’impulsion de Camille qui nous aidait à découvrir l’espace et les gens qui nous entouraient puis les plus courageux ont poursuivi avec une danse africaine. Vraiment nos oeuvres ont été accompagnées de la plus belle des façons. Merci à tous ceux qui sont venus partager ce moment avec nous mercredi soir à la Mairie de Rouen.

Les commentaires sont fermés.